La Pleine Lune du Vaisakh

La volonté chevauchant le taureau

La pleine LUNE du Vaisakh (Wesak), tombe chaque année lors de la pleine lune du Taureau, elle permet de mettre en présence les énergies bouddhiques et christiques qui viennent en commun bénir la Terre. Cette cérémonie est avant toute chose la plus Grande fête de l’Orient, les initiés d’Occident, depuis une vingtaine d’année, se sont joints à cette Tradition millénaire pour unir leurs forces de lumière afin de mieux se connecter, grâce à la méditation commune, à la Spiritualité de la Terre Mère, parfaitement consacrée en ce jour de bénédiction.


TEG - 4 K2Mars //


Afin de rendre les principes spirituels abstraits plus compréhensibles, les anciens sages ont représenté les différents aspects de la sagesse au moyen d’images ou alors comme des personnages en action. L’action des réalités spirituelles est ainsi illustrée par des allégories et des histoires. Sans la clé de la sagesse nous ne voyons cependant que les personnifications imagées, la vérité profonde se perd. La sagesse orientale représente par exemple Lord Shiva chevauchant le taureau Nandi. Le signe du taureau représente en tant que signe de terre l’univers matériel, qui est considéré comme le quatrième état de la parole de Dieu. Dans la lumière d’une compréhension plus élevée, nous reconnaissons que la représentation de Lord Shiva sur le taureau décrit symboliquement comment l’aspect divin de volonté chevauche la parole en tant que porteur et qu’il entre en manifestation par le signe du taureau. Les nouvelles impulsions de l’énergie de volonté libérées en bélier descendent dans le taureau et fécondent la vie. Le soleil dans le signe du taureau est donc vénéré comme taureau fécondant de sa semence la mère terre et apportant la lumière de l’inspiration dans la matière.

Du point de vue astrologique, la partie des sourcils jusqu’à la gorge est chez l’être humain attribuée au signe du taureau ainsi que la langue et la parole. Le type moyen du taureau trouve plaisir dans une nourriture abondante et choisie et a un sens pour l’harmonie, le rythme et la couleur. Ceci montre Vénus en tant que gouvernante mondaine du taureau. Elle cause le développement du son en tant que voix et musique. En Orient on appelle le centre de la parole chez l’homme "le taureau", car l’idée transmise au cours de la conversation féconde l’auditeur. Les paroles continuelles et insignifiantes ne causent par contre qu’une perte d’énergie. Lorsque nous parlons de manière critique, en jugeant, en parlant de manière négative, nous blessons les autres et nuisons à nous-mêmes. Les problèmes de la gorge proviennent d’un mauvais usage de notre parler et de nos actes. Tous les enseignements de la sagesse insistent sur le fait que sur la voie spirituelle, nous devons régulariser nos paroles et améliorer la qualité de notre langage. L’initiation de l’humanité se produit par le centre de la gorge et on dit symboliquement que dans le signe du taureau, la langue doit être arrachée pour devenir calme.

Par l’expression de sons sacrés et de mantras, le langage est peu à peu purifié et notre voix réorganisée. Nettoyer régulièrement la bouche et aussi la langue nous aide à acquérir une sensation des énergies subtiles. C’est une action de bonne volonté importante que de neutraliser les sentiments et pensées négatifs grâce à une manière juste d’utiliser la parole, nous portons en cela une grande responsabilité. Ce ne sont pas les arguments et les discussions qui peuvent le faire ; cela requiert du temps et beaucoup de patience, d’amour et de compassion.

Le taureau qui beugle

Le signe du taureau est appellé "Rishaba" en sanscrit, le grand taureau. Il est personnifié par la son de la syllabe "R" qui féconde la conscience lorsqu’il est produit par les cordes vocales. Entre le 11 ième et le 24 ième degré du signe du taureau se trouve une étoile brillante claire qui appartient aux Pléiades et qui est également appelée l’oeil du taureau.En Occident elle s’appelle Aldebaran et dans le système védique "Rohini". Rohini signfie "ce qui beugle" ; cela désigne la naissance de l’énergie de volonté par laquelle la lumière, l’amour et la volonté descendent dans notre système.

Dans la symbolique védique le beuglement du taureau cosmique est également représenté comme un rayon de lumière qui entre par Rohini et est reçu par l’âme de cette planète, appelée aussi Le Seigneur du Monde ou Sanat Kumara. Nous aussi nous ne sommes par notre être rien d’autre que des rayons de lumière, émanations de la volonté divine, descendus sous formes corporelles. Nous devrions, en partant de la volonté qui est en nous développer une direction dans notre vie. Nous reconnaissons la direction si nous ne courons pas après notre ombre, la personnalité. "Si nous courons après notre propre ombre, nous n’avons pas de direction", dit Pythagore. Cela signifie que nous n’atteignons pas la lumière et que nous ne pouvons pas suivre le plan intérieur, aussi longtemps que nous remplissons nos besoins personnels. Lorsque nous nous mettons sur le chemin et que nous travaillons dans un domaine de service, le taureau est attelé et une responsabilité lui est transmise. Il peut effectuer un travail considérable lorsqu’ il travaille avec toute son énergie dans la direction juste.

Le taureau et la licorne

Nous devrions, pendant la période de la pleine lune du taureau nous y ajuster, afin de recevoir une dose fraîche d’énergie de volonté pour le travail de bonne volonté, comme le font les initiés, de manière à nous joindre au plan de l’année. Car ceux qui nous guident sont menés par d’autres dans les cercles élevés. Il existe ainsi un pont du plus haut jusqu’au mortel. Les énergies cosmiques de la volonté viennent de l’oeil du taureau, sont reflétées par la lune et reçues de manière affaiblie. Au moment de la pleine lune elle se trouve dans la constellation Vaisakha. C’est pour cela que la pleine lune du taureau est également dénommée pleine lune de Vaisakh ou de Vésak. Elle est depuis des temps innombrables, fêtée dans l’Himalaya comme fête de Vaisakh, depuis Gautama Bouddha, également comme la fête de son illumination.

L’oeil du taureau correspond chez l’homme au troisième oeil sur le front, le point entre les deux "cornes du taureau". Les deux cornes du symbole du taureau, qui se rejoignent, représentent la faucille de la lune qui reçoit, elles sont les énergies allant en nous dans deux directions, connues sous le nom de Ida et Pingala. L’énergie de Pingala est le mouvement en nous de l’énergie orientée vers le haut, qui conduit du matériel au subtil et l’énergie de Ida est le mouvement dirigé vers le bas, du subtil au dense. L’oeil droit représente l’énergie de Pingala, l’oeil droit l’énergie de Ida ; le troisième oeil est la source et la rencontre des deux. Le but d’une pratique spirituelle est d’apporter l’équilibre entre le matériel et le spirituel en nous. Symboliquement le taureau à deux cornes devient alors licorne.

Nous pouvons méditer sur le symbole de la licorne an tant que colonne de lumière, particulièrement dans le mois du taureau, afin que notre travail devienne de plus en plus fixé sur un but et plus efficace. Nous contemplons alors la corne comme colonne de lumière, partant du coeur jusqu’au troisième oeil et au delà, s’élevant dans les cercles supérieurs. La pleine lune de taureau est le point culminant de la contemplation. Lorsque nous avons développé cette vision, nous sommes en mesure de sortir par la corne de la licorne et de voir de l’autre côté notre propre corps physique et par là de reconnaître que nous ne sommes pas notre corps mais en réalité une essence de lumière et que nous vivons dans ce corps.

Participer à la fête de Vaisakh

Nous pouvons vivre le spectacle de la pleine lune de Vaisakh dans la vallée de Vaisakh avec le corps de lumière. Nous pouvons parfois y participer lorsque nous sommes temporairement éclairés dans ce but : c’est une réunion de maîtres qui forment le gouvernement intérieur du monde. Le jour de la pleine lune du taureau, Sanat Kumara libère l’impulsion d’énergie pour l’année et la donne à la hiérarchie spirituelle afin qu’elle la transforme grâce à ses collaborateurs et la distribue à l’humanité lors de la pleine lune des gémeaux. Les énergies provenant de Shamballa sont dirigées vers la vallée de Vaisakh à travers les Buddhas-Dhyani par Gautama Buddha, là ou l’instructeur du monde et son groupe d’initiés les reçoivent. Les disciples mondiaux y participent pour faire l’expérience de l’énergie et la répartir, de sorte qu’elles soient reçues par tous ceux qui cherchent sérieusement.

Nous devrions pendant tout le mois essayer de rester dans cet état de conscience, de l’apporter dans notre travail et par là manifester l’énergie dans notre entourage. Le procédé entier sert à apporter l’illumination dans le monde matériel pour le bien de la planète et de tous les êtres qui y vivent.

Circle of Good Will // www.good-will.ch

Sources :

K.P. Kumar : "Herkules : Der Mensch und das Symbol" / div. Notices de séminaires

E. Krishnamacharya : Astrologie Spirituelle. The World Teacher Trust -
Dhanishta, Visakhapatnam, India ( Site URL allemande : www.kulapati.de )

A. A. Bailey : Astrologie Ésotérique, Lucis-Trust, Genève. ( www.netnews.org / www.lucistrust.org )

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.