Secrets du chamanisme

Pour les chamans, le feu et la chaleur ont une importance spéciale car ils sont associés à la transe du voyage.

Dans le monde entier, ils les utilisent pour se purifier avant les cérémonies rituelles. En fait, c’est là qu’il faut voir l’origine du sauna en Suède et du bain de vapeur en Turquie. La pratique amérindienne du « sweatlodge » qui se poursuit encore aujourd’hui comme moyen de guérison, notamment, est un bon exemple du maintien de cette tradition à but purificateur.

Quand le chaman a rituellement recours au feu qui engendre fumée et chaleur, il est transporté à travers ciel jusqu’au monde de l’esprit. C’est là la signification profonde de l’usage du calumet indien. Quand il est allumé et passe de bouche en bouche, tous les participants à la cérémonie sont unis dans le monde spirituel.

Les chamans sont considérés comme maîtres du feu, ce qui est à l’occasion démontré par leur immunité aux brûlures. L’origine de la pratique consistant à marcher sur des tisons ardents est, en effet, la manifestation chamanique de la maîtrise qu’ils possèdent sur les propriétés physiques du feu. Pour parvenir à cet exploit, il faut d’abord qu’une relation existe entre lui et eux. Ils doivent le connaître si intimement qu’ils ne fassent véritablement plus qu’un avec lui, qu’ils deviennent son esprit. A partir du moment où ils se confondent avec l’esprit du feu, le feu ne peut pas les brûler. La foudre, les sources chaudes, la fumée, bref, le feu sous toutes ses formes, sont des pouvoirs spirituels que les chamans s’attachent à connaître et à étudier afin d’accroître leur puissance.

Cela ne veut pas dire que vous deviez vous mettre à marcher dans le feu ou à jouer avec lui d’une manière qui risquerait d’être dangereuse ou de vous porter préjudice. On a affaire là à des pratiques à l’usage de personnes à l’expérience très poussée et qui exigent que l’on opère sous la direction d’un maître. Vous n’en avez nul besoin si votre objectif est de remporter davantage de succès dans l’existence.

L’eau, de même que le vent, possède un être spirituel susceptible de revêtir un grand nombre de formes. La pluie, la neige, la grêle, les étangs, les ruisseaux, les rivières, les lacs, les océans, les cascades, les torrents, etc., recèlent tous une sagesse dont l’individu peut bénéficier. Chaque forme que peut revêtir l’eau se prête au contact et il est possible de nouer le dialogue avec elle pour apprendre d’elle ce qui peut être de nature à vous apporter profit.

Le soleil, la lune, les planètes et les étoiles sont d’importantes sources d’information spirituelle. Le chaman n’ignore pas que chacun de ces corps célestes est essentiel à ce qui constitue la base même de la survivance et qu’il est capital d’entretenir avec eux une relation personnelle pour que sa vie soit réussie. Qui plus est, les chamans les plus compétents savent que ces puissances sont toutes représentatives de l’esprit supérieur qui unifie le cosmos et constitue la véritable source de la vie. En communiquant avec le soleil ou la lune et en les remerciant pour la chaleur et la lumière qu’ils nous prodiguent, le chaman, par cette preuve d’humilité, voit son pouvoir grandir parce qu’il est directement en prise avec la source de la vie.

Vous pouvez, vous aussi, apprendre à exploiter cette puissance colossale, inhérente à tous les éléments de la nature. Comme nous l’avons dit plus haut, il suffit tout d’abord de respecter ces forces, de croire que vous pouvez entrer en contact avec elles et d’avoir le désir de le faire. Dès lors, avec de la pratique, il vous sera impossible de ne pas rencontrer la réussite.

Que peut vous apporter votre aptitude chamanique à parler directement aux éléments ? Avant tout, en apprenant à communiquer avec le vent, l’eau, le feu, la lune, le soleil, les étoiles — bref, avec l’ensemble des éléments —, vous acquerrez (et ce n’est là que le tout début) le don rare de pouvoir pressentir les grandes tendances du temps des mois à l’avance. Les chamans savent en été si l’hiver sera doux ou rigoureux, humide ou sec, long ou court. Et dès l’hiver venu, ils savent si le printemps sera pluvieux ou s’il tombera encore de la neige, s’il sera tiède ou glacial. Vous pouvez, vous aussi, apprendre à le prévoir. De la sorte, vous aurez la possibilité, en sachant simplement vous mettre en harmonie avec les éléments, de programmer les déplacements que vous aurez à faire, de planifier vos projets si vous envisagez de faire construire ou d’éviter des catastrophes. Les éléments savent toujours ce qu’ils seront amenés à faire dans l’avenir et ils se feront un plaisir de vous le dire s’ils sentent en vous un ami. Les chamans savent que le monde de la nature n’est pas fatalement hostile.

Il est non seulement possible de déchiffrer et de comprendre le temps à venir dans ses grandes tendances : on arrive aussi grâce à la pratique et à un effort de concentration à maîtriser les éléments pour s’en faire des alliés et à nouer avec eux des rapports fondés sur la coopération. Les chamans avertit font au sens littéral de l’expression la pluie et le beau temps, ils savent détourner les tornades et empêcher les inondations par leur capacité à communiquer directement avec les éléments. Ces contacts qu’ils ont avec de tels alliés les mettent en mesure d’apprendre à se défaire de toute velléité de résistance pour entrer en communion avec le feu, le vent, l’eau et la terre, et ce, pour obtenir des résultats productifs.

La communication avec les éléments vous enseigne à vous intégrer plus pleinement aux pouvoirs qui vous environnent. Vous êtes alors une partie de la nature au lieu d’en être un adversaire ou une victime.

Jose Stevens & L S Stevens ©

Secrets du Chamanisme (extrait) J’ai Lu ed.1988.

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.