Accueil > WebZine > Lettre de Thot – Archives – Best of > 2004 > Thierry E Garnier - La vérité sur le monstre de Venelles

Thierry E Garnier - La vérité sur le monstre de Venelles

Nous avons reçu suite à notre publication (voir plus haut dans nos articles de 2004) sur Venelles, petit village provençal proche d’Aix-en-Provence, un abondant courrier e-mail, nous interrogeant dubitativement sur la véracité des informations données sur ce site, tout en en considérant bien sûr, le remarquable aspect plastique, chromatique, animations et liens réussis, ambiance ténébreuse et mystérieuse à souhait, comme il se doit…. pour ce genre de pages web.

Voir sur : http://perso.club-internet.fr/regisdangelo/venelles/index.htm

Nous n’avions pas à l’époque jugé bon de mettre en garde nos lecteurs qu’il s’agissait d’un FAKE (1), tant les informations données, très superficielles dans leur analyse, avec parfois même des erreurs facilement discernables pour le lecteur, (même peu aguerri à ce genre de montage), voir la page « Grimoires » où l’analyse des livres cités (ce n’est pas notre ami JC Faure, libraire ésotérique à Venelles - justement - qui nous contredira) est vraiment risible, mais là l’auteur est pris à son propre piège ! Tout ceci nous semblait aisément identifiable. La page d’accueil du site d’ailleurs donnait le ton, humour décapant, graphisme flashy, images décalées et détournées de leurs contextes, bande son tapageuse, tout était là pour nous séduire, le canular était remarquablement bien construit, et suffisamment au second degré, les références à Lovecraft omniprésentes indiquaient bien le « poisson d’avril », gros comme un Rôdeur devant le Seuil…(2) Sur le site, Cthulhû est parmi nous, au même titre que les Templiers, bien entendu, rajoutons un soupçon de Franc-Maçonnerie, de sociétés secrètes, d’enlèvements par des … extra-terrestres, en toile de fond le mystère de Rennes-le-Château est suggéré… est le tour est joué, de fort belle manière… pour les plus naïfs des surfeurs. (Il faudrait être un X-man ou un être supra-doué pour ressentir les effets terriblement négatifs se dégageant de ce charmant village où l’haleine méphitique et fétide du monstre de Venelles n’empeste rien d’autre … que le pastis.)

D’ailleurs aucun de nos lecteurs de la LdThot, semble-t-il, ne s’y est laissé prendre et c’est tant mieux… mais encore bravo à son auteur, Régis d’Angelo, un pseudo bien sûr, (le roi des Anges…au milieu des monstres), qui par son travail d’auteur, de graphiste et d’infographiste exceptionnel a su réveiller un Web bien trop somnolent, crédule à toute chose et aphone.

Nous en redemandons Monsieur d’Angelo ! Et encore merci…

« C’est avec rigueur, méthode et discernement qu’avance la lanterne qui porte l’homme. » Shian Tsu (Ve siècle)

Thierry E Garnier – © la Ld Thot, novembre 2004.

En illustration : Sully de Monstres & Co.

Mesurant 2.40 m de haut, Sully est un grand monstre sympathique recouvert d’une fourrure turquoise avec des tâches violettes (qu’il tient de sa mère) et a une paire de cornes sur le dessus de la tête (qu’il tient de son père). Il est plein d’énergie et a confiance en lui. Grâce à l’entraînement rigoureux auquel le soumet Bob, son attaché de stress, il entretient sa puissance, sa vitesse ainsi que ses excellents réflexes.
Voir aussi sur : http://perso.wanadoo.fr/djoul3/monstres&cie/

(1) FAKE : Faux et usage de faux ; c’est le champ lexical auquel fake appartient parce que ce mot signifie en toc, un faux. Ensuite vient le verbe to fake qui a pour sens faire semblant, simuler. Enfin, le verbe to fake someone out : tromper quelqu’un. Voir sur : http://perso.wanadoo.fr/argot/word/fake.htm

(2) Arcadia déconseille fortement la lecture de ce site aux personnes sensibles, aux mineurs… et aux pèlerins de tous poils n’ayant jamais lu Howard Philips Lovecraft (1890-1937), voir aussi sur :

http://www.cafardcosmique.com/auteur/lovecraft.html

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.