Le Dernier Veilleur

Andrzej Swietochowski (23 janvier 1935 - 24 mars 2006)

« Etrange, la vie se manifeste uniquement là où il y a de la mort. » Andrzej Swietochowski

Andrzej Swietochowski né en Pologne en 1935, est naturalisé belge en 1982. Ingénieur civil licencié en électronique de l’Ecole Polytechnique de Varsovie, il est informaticien, philosophe, scientifique, écrivain, constructeur d’ordinateurs, photographe, dessinateur, adepte des maîtres de méditation et amoureux de la montagne, du jazz, de l’espace et de la liberté. Ses écrits, souvent accompagné de dessins ou de photographies : - textes philosophiques, romans, essais, contes, pièces de théâtre, poèmes, aphorismes et d’autres sont l’application et la démonstration de ses cheminements inter-culturels et pluridisciplinaires. Dans ses œuvres Andrzej Swietochowski applique la pensée scientifique, le langage poétique ou les deux simultanément ce qui le conduit à son genre préféré, l’humour absurde. Il s’adresse surtout à ceux qui ont choisi la quête de l’essence de leurs propres réalités, avec toutes les conséquences qui en découlent.

Il est parti Andrzej Swietochowski, le dernier Veilleur du Château de Valcros, ce vendredi 24 mars 2006 vers quatorze heures. Quel hasard ou destinée a fait que ce personnage d’une exceptionnelle culture et érudition, polonais de surcroît (tout comme Georges Marcolla, l’ancien propriétaire du domaine), se trouva être le dernier gardien du seuil du domaine (1)…

Nous l’avions rencontré au château de Valcros quelques mois avant sa mort, accompagné de Paul Amoros, Richard Buadès et Tim Wallace Murphy, l’auteur anglais du Rex Deus (2). Andrzej, grand, maigre, plein d’humour et très affaibli nous avait reçu d’amitié, un long bâton de berger en main, une grande cape en peau de bête jetée à la hâte sur ses épaules frêles, tout sourire, pressentant déjà une fin qu’il savait proche… Enjoués, nous avions discuté longtemps tous les cinq, on s’en doute, du mystère du Verdon et de bien d’autres choses encore… avec la promesse de se retrouver à l’abord de l’été.

Promesse tenue.

Andrzej repose maintenant dans le petit cimetière du Bourguet, au même endroit, dit-on, que le premier grand maître officiel de l’Ordre du Temple, Hugues de Pagan, tel que nous le précisent les légendes du Verdon.

Qu’Andrzej trouve ici le témoignage certain de notre amitié et de notre mémoire…

Voir :

http://micro.magnet.fsu.edu/primer/java/scienceopticsu/powersof10/index.html

Thierry E Garnier – © La LdT, juillet 2006.

En illustration : Andrzej Swietochowski – © photo Arcadia.

(1) On notera également sa qualité d’ingénieur, tout comme Alfred Weysen.

(2) Tim Wallace Murphy : Le Code Sacré – Le sens caché des symboles religieux et des rituels anciens à travers les siècles, il est actuellement le meilleur spécialiste britannique du Christianisme primitif. Le Rex Deus, a notamment servi de matière abondante à Dan Brown, pour l’écriture de son Da Vinci Code.

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2268039455/402-5112970-1063319

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.