La Nature et le Sacré

Approche, rites et connaissance magique de la forêt

« Si les fenêtres de la perception étaient nettoyées, chaque chose apparaîtrait à l’homme — ainsi qu’elle l’est — infinie. Car l’homme s’est lui-même enfermé jusqu’à ne plus rien voir qu’à travers les fissures étroites de sa caverne. »

William Blake (Le Mariage du Ciel et de l’Enfer)

La forêt était là, devant moi, femme offerte, que je voyais à travers cette « porte » faite de deux arbres incurvés par le milieu et par laquelle, après un cérémonial d’intronisation, nous devions passer. Le vent, que j’avais appelé par l’un de ses noms — nom qui m’avait été donné en rêve — venait de se lever.

C’était bon signe.

Il courait sur la cime des arbres et descendait vers nous en une sorte de spirale, nous plaçant au centre de son évolution. Je vibrais avec lui, lui qui venait nous saluer à chaque fois que nous pénétrions dans cette forêt enchantée que j’avais mis deux ans à réveiller. La venue du vent me rend d’ailleurs toujours très humble, car elle est une des manifestations du merveilleux pouvoir de la Nature, émanant et irradiant à travers tous ceux qui désirent le recevoir.

Etre médiateur des Puissances du Ciel et de la Terre, telle est originellement la fonction de l’homme, qui joue le rôle de canalisateur des énergies célestes et terrestres.

(à suivre…)

Mario MercierLa Nature et le sacré – Dangles ed. 1983

La disparition des forêts

La disparition des forêts génère chaque année 2 Gt de carbone

Faisant remarquer que la déforestation représente 25 pour cent de toutes les émissions de dioxyde de carbone (CO2), un gaz à effet de serre dû aux activités humaines, la FAO a fourni des données et conseils techniques aux pays participant à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tenait à Montréal, afin d’étudier des moyens de créer des attraits financiers pour réduire les pertes de forêts dans le monde en développement.

« Les dernières données de la FAO sur le rôle des forêts dans l’atténuation du changement climatique figurant dans notre récente Évaluation des ressources forestières du monde (FRA 2005) illustrent clairement la contribution des forêts à la lutte contre le réchauffement de la planète – et l’aggravation du problème par la déforestation », a déclaré Dieter Schoene, du Département des forêts de la FAO.

« Il existe un certain nombre de stratégies que les pays peuvent utiliser pour surveiller de près les réductions de la déforestation et l’accroissement du stockage du carbone, en particulier dans les pays tropicaux où les forêts sont essentielles pour éliminer le dioxyde de carbone de l’atmosphère », a-t-il ajouté. Cette comptabilisation serait cruciale pour tout programme visant à créer des incitations financières pour le stockage du carbone dans les pays en développement.

Emissions de deux milliards de tonnes de carbone chaque année à cause de la déforestation

Selon le rapport FRA 2005, les forêts du globe constituent un réservoir de 283 gigatonnes (Gt) de carbone ne serait-ce que dans leur biomasse, tandis que le carbone total stocké dans la biomasse, le bois mort, la litière et le sol réunis est supérieur d’environ 50 pour cent à la quantité présente dans l’atmosphère, soit un billion de tonnes.
Mais l’évaluation montre également que la destruction des forêts ajoute près de 2 milliards de tonnes de carbone à l’atmosphère chaque année.

« Il est important d’empêcher ce carbone emmagasiné de s’échapper pour maintenir le bilan du carbone. C’est vital pour la sauvegarde de l’environnement », selon M. Schoene.

Pour l’ensemble de la planète, les stocks de carbone en biomasse forestière ont diminué d’au moins 1,1 Gt par an durant la période 2000-2005, compte tenu de la déforestation et de la dégradation des forêts, affirme l’Evaluation. Le carbone de la biomasse forestière a reculé en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud durant la période 1990-2005, mais a augmenté dans toutes les autres régions.

Ces pertes ont été en partie compensées par l’expansion des forêts (notamment des plantations) et par un accroissement des cultures sur pied par hectare dans certaines régions.

Notre-Planète.info © DR – sur : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_792.php

Voir aussi : http://anhuman.v2.free.fr/

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.