Une Baleine à Pattes

Une fourmi de dix-huit mètres avec un chapeau sur la tête, ça n’existe pas, ça n’existe pas ! Mais pourquoi pas une Baleine à pattes ! Ne cherchez pas un poisson d’avril bien à la manière de notre rédaction, ce fait est tout à fait réel, si l’on veut bien adhérer à l’idée fort contestée d’ailleurs par les extrémistes religieux de tous poils… (mais pas seulement), que l’homme descend du singe…, les recherches récentes dont fait état le paléontologue Francis Duranthon, dans son « Histoire des Mammifères » ne manquent pas de mordant… Un livre à lire comme un roman !

Arcadia

Quel est le point commun entre une baleine, un tatou, un mammouth, un kangourou, une chauve-souris, un hippopotame, un panda et l’homme ? Ce sont tous des mammifères. On en recense 5000 espèces vivantes et 15 000 fossiles. Leur taille va de quelques centimètres à plusieurs dizaines de mètres, et leur poids de 2 grammes pour le pachyure étrusque, une sorte de musaraigne, à 130 tonnes pour la baleine bleue.

Quelle belle photo de famille que celle dépeinte par Francis Duranthon, paléontologue et conservateur au Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, dans "Histoire de mammifères", publié aux éditions Bréal. L’originalité de ce livre est de croiser l’histoire des découvreurs avec l’histoire des espèces, celle de la planète, de ses continents et de ses climats. Le tout en en nous promenant dans les principaux sites de découvertes de fossiles. À chaque page, une aventure.

Ainsi les cyclopes qui ont décimé les marins d’Ulysse ne seraient autres que des éléphants nains. Une légende donc, comme celle des cimetières d’éléphants d’ailleurs. Quant à nos baleines modernes, elles ont leurs ancêtres à quatre pattes. N’a-t-on pas découvert au Pakistan en 2001 une baleine terrestre. Eh oui, les cétacés sont apparentées aux hippopotames, aux moutons et aux vaches. Qui l’eut cru.

La vache, tiens. Si sa corne comporte un os central, celle du rhinocéros est faite de long poils agglutinés. Elle ne se conserve pas à l’état fossile.

Partons en Argentine sur les traces du glyptodon, ce tatou géant de 3,5 de long, disparu il y a 15 000 ans. Avec le rapprochement des deux Amériques, il y a 3 millions d’années, les tatous, opossums et porcs-épics sont passés du sud vers le nord. À l’inverse, les camélidés du nord ont donné naissance aux lamas des Andes.

Et si l’histoire des mammifères était plus passionnante encore que celle des dinosaures, nous suggère Francis Duranthon dans "Histoire de mammifères" aux éditions Bréal. En tout cas si certains qualifient leurs congénères de renard des affaires, d’éléphant de la politique ou de grosse baleine… après tout, il n’ont peut-être pas tort.

Si le mammifère qui vous intéresse le plus, c’est l’homme, lisez sans attendre « La longue marche d’Homo sapiens » de Gilles Macagno, aux Editions Ellipses. La fabuleuse histoire du bipède, résumée dans un style franchement humoristique. Vous comprendrez mieux comment un singe malencontreusement tombé de son arbre il y a 8 millions d’années est devenu ce grand chimpanzé prétentieux qu’est l’homme d’aujourd’hui.

Laurent Broomhead © - RadioFrance

Editions Bréal - Collection Paléo - Histoires de mammifères de Francis Duranthon, paléontologue, conservateur au Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, assisté de Sylvie Le Berre, médiatrice scientifique, chargée de l’action éducative au Muséum d’histoire naturelle de Nantes.

Editions Ellipses - La longue marche d’Homo Sapiens, la fabuleuse histoire du bipède, de Gilles Macagno.

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.