Accueil > WebZine > Lettre de Thot – Archives – Best of > 2007 > La Lettre de THOT - Le sang de Toulouse

La Lettre de THOT - Le sang de Toulouse

« Puisse l’épée du Verbe lancer chaque fois
un éclair plus étincelant. »

Maurice Magre

Franck Daffos fait partie de ces très rares chercheurs dont le Temps retiendra le nom. De ces auteurs de la lignée des plus grands, des Maurice Magre ou des Gérard de Sède qui, pétris de connaissances et d’histoires acquises à l’ombre de la Croix occitane, ont décidé un beau jour, au solstice d’été, de partir en quête d’un trésor oublié… « Oublié », oui, par un certain abbé, dans une région de l’Aude, au détour d’une Belle Époque qui sentait bon les parfums d’aubépine et les vignes rouges de terroirs… Il s’agissait, à vrai dire, dans les années, 70-80-90 & 2000, soit plus de quarante longues années… d’un trésor dont tout le monde savait tout et parlait savamment… Mais que pourtant personne n’avait localisé…

C’était inutile.

Ce qui laissait, en fait, au plus grand nombre, aux auteurs comme aux lecteurs, le soin de pérorer à l’infini, et surtout d’écrire jusqu’à plus soif des quantités d’ouvrages qu’une bibliothèque amie ne pouvait contenir tous, tant l’abondance de cette littérature audoise abreuvait de par le monde et dans toutes les langues, les foules endormies. Tous n’en mourraient pas, mais tous été frappés…

« Que pourrait-on écrire encore sur Rennes-le-Château, après le livre de M. Jarnac ? » se demandait Henri Buthion en 1998, à propos de Histoire du Trésor de Rennes-le-Château… Voici la réponse apportée… Franck Daffos, en l’espace de deux ans, tout simplement, avec un premier livre de 192 pages et de vingt euros… a remis à l’horloge du Temps… les pendules à l’heure. Avec notre auteur, point de « bouse de mammouth »…, ou d’étoile à cinq branches déployée à grand renfort de compas, sur des cartes Michelin… imprimées de la semaine dernière, pour suivre ses démonstrations littéraires. Quelques livres d’Histoire, un peu de bon sens et de logique, de la culture générale en Histoire de l’Art et en Histoire des Religions, — c’est utile — sont le viatique minimum pour arpenter avec lui les sentiers débroussaillés à la machette, qui mèneront le cherchant, l’éveillé, jusqu’à la découverte sinon du Trésor, du moins de son Île…

Evidemment ce tsunami historico-littéraire, que fut le « Secret dérobé », imparfait sans doute, mais si essentiel, laissa quelques éloquents analphabètes, sur le bas-côté de la chaussée… encore tout surpris de tant d’audace… On s’en serait douté. Il faut dire aussi que le fond de commerce des sociétés en « os » et des écrivains en chaires enlisés de boue, jusqu’au cou, dans d’innommables vasières, s’effondrait d’un seul coup, et avec eux, bien des châteaux en Espagne, et des livres à Rennes… Tout cela aiguisait les animosités, mais Franck Daffos en bon connaisseur du site de Rennes… les-Bains, n’en avait cure, et n’avait aucune crainte non plus, à descendre dans l’arène. Ajoutons pour faire bon poids, que ces messieurs Jourdain de la pensée rennaise, furent accompagnés au fil du temps - nous voulons parler de ces deux dernières années écoulées - par un cortège boiteux de jaloux de tous poils, de Zoïles incultes et d’immondes trolls à jupettes déguisés sous des noms d’emprunts russes, comme il se doit !

Il fallait bien aussi passer le temps et amuser la galerie, et nous devons reconnaître qu’à ce petit jeu-là, nous avons atteint des sommets d’hilarité, des chefs d’œuvres inégalés de mauvaise foi insigne et de manipulations démasquées, sur quelques sites Internet…, sites dont nous tairons les noms par charité chrétienne, sans doute. Merci à vous messieurs ! Quel régal, devant tant d’inanité sonore et de bêtise qualifiante, encore bravo, toutes nos félicitations à vous et à tous ceux qui cautionnèrent par leurs agissements de coulisses, vos vagissements d’immondices.

Avec un second opus, qu’il vient d’achever, Rennes-le-Château - Le Puzzle reconstitué, à paraître à la mi-juillet chez Michel Vallet, directeur des éditions Pégase, Franck Daffos a décidé de porter l’estocade et de passer la vitesse supérieure, de nous régaler aussi, après deux ans de dur labeur, en nous apportant son travail récent… Un pur moment de bonheur… à déguster sans modération… Des révélations, de l’érudition aussi, un vrai travail de chercheur en somme.

Mais où sont donc passé les trolls… ?

La Lettre de Thot - juillet 2007 © & DR.

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.