MADMACS - Les bits de DIEU

Alors j’en connais des informaticiens allumés, mais celui-là est le gagnant toutes catégories confondues. Oui, il y a le geek moyen qui passe ses soirées à tenter de pénétrer divers systèmes connectés à internet, bien plus souvent pour le sport que pour ce qu’il y trouvera. Oui, il y a celui qui passe ses nuits à rajouter une fonction à l’utilité plus que douteuse sur un logiciel connu de ses seuls pairs et qui jamais n’intéressera le grand public. Oui, il y a le classique mangeur de pizza obèse devant sa station aux dix-huit écrans qui surveille les activités de ce qu’il pense être tel ou tel service plus ou moins secret en train d’infecter les centrifugeuses iraniennes ou de pénétrer le bouclier de défense anti missile israélien. Ceux-là sont connus, répertoriés et disponibles en de multiples exemplaires, couleurs ou variations. Mais un comme Terry Davis, alors là je n’en ai jamais vu...

Et pour plein de raisons, Terry Davis est unique...

Tout d’abord il a été diagnostiqué comme atteint de schizophrénie, ce qui peut arriver chez les développeurs mais bien moins que l’autisme. Il a 44 ans, ce qui arrive aux meilleurs d’entre nous. Mais ce qui le distingue de tous ses autres confrères geeks, c’est que Dieu lui a parlé. Et non seulement il lui a parlé mais Terry Davis a décidé d’utiliser toutes ses compétences en informatique pour prendre en compte cette divine intervention et pour bâtir ce qu’il a nommé TempleOS. TempleOS est un « operating system », c’est-à-dire le programme de base qui se substitue à Windows pour faire fonctionner votre ordinateur, mais le fait d’utiliser TempleOS est considéré comme équivalent à de l’adoration divine, donc à la prière et encore, une prière vraiment inspirée. On connaissait déjà les moulins à prière tibétains qui sous la seule force du vent, d’un cours d’eau, du soleil ou de la main du pèlerin envoie une prière au divin rien qu’en tournant sur leur axe..

Mais là, on passe à un niveau supérieur puisque TempleOS est aussi un guide que doit suivre son utilisateur et qui le mènera sur le chemin qui conduit tout droit à la divinité, à base de méditations citations des Saintes Écritures, de petits jeux éducatifs sur des thèmes bibliques ou de phrases aléatoires construites à partir de divers versets.

En fait, vous le constaterez par vous-même, Terry Davis est peut-être inspiré, mais ce n’est pas un as du graphisme, même si chacun de ses choix est justifié dans un document qui l’explicite. Heureusement pour nous, si, selon lui, seize couleurs suffisent à Dieu, il en a utilisé bien plus pour créer le monde, et s’il avait fait les même choix pour TempleOS et pour la genèse, nous vivrions plutôt dans un monde de cauchemar !

Alors, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il n’est pas question pour moi de faire rentrer Dieu dans mon ordinateur, même en supposant que ce ne soit pas le malin déguisé. J’ai déjà assez de virus comme ça et à mon avis, celui-là sera plutôt difficile à éradiquer !

Madmacs - Les Chroniques de Mars, numéro 16 - mars 2015.

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.