Accueil > WebZine > L’ABC de RLC - Archives > >[ARTICLES INÉDITS - ARCHIVES & DOCUMENTS INÉDITS] > Patrick RIVIÈRE // Un courrier d’Yves LIERRE à Jean-Pierre MONTEILS

Patrick RIVIÈRE // Un courrier d’Yves LIERRE à Jean-Pierre MONTEILS

« LE RETOUR D’ULYSSE EN 2019 »

« Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur. »
Jean Cocteaucité par Gérard de Sède

Dans un futur lointain, mystérieux et incertain, en 2084, il est tout à fait probable que des chercheurs zombies continueront toujours à arpenter en cercles concentriques les environs du domaine de l’abbé, creusant encore des trous, tournant en rond comme des âmes en peine autour de la colline envoûtée ou se dirigeant à pic vers des massifs montagneux entourant la petite commune de Rennes-les-Bains, la VLC en poche, à la recherche de chimères inavouées. Des réunions en masse auront toujours bien lieu le… - 17 janvier - mais on en aura perdu la raison, tout cela pour observer… « des pommes bleues » dans des vitraux surannés, et des triangulations incroyables seront effectuées sous terre ou haut dans le ciel, avec des angles improbables bien sûr, pour déterminer où ce satané Saunière à bien pu planquer son mirifique magot. Lorsque l’on s’intéresse, en ce début de XXIe siècle, à ce que nous avons coutume d’appeler « l’affaire de Rennes-le-Château », on ne peut que constater que jamais la recherche consacrée à ce mystère n’a été comme aujourd’hui aussi vivace que depuis ces deux dernières décennies. J’entends par vivace « productive », autrement dit - et dans tous les sens des termes - « quantitative », pour reprendre le terme prophétique de René Guénon, et en ce sens cette recherche-ci présentée sous cette forme-là est belle et bien un signe des temps. De Sède, lui, aurait sans doute dit « productiviste », De Chérisey, goguenard, à la suite, aurait enchaîné en disant « surréaliste », et en cela je l’aurais rejoint volontiers lorsque l’on s’aperçoit qu’aujourd’hui le nombre de conférences, pour nous dire qu’il n’y a jamais eu de trésor à Rennes-le-Château ou que l’enrichissement de Saunière s’explique aisément grâce à sa comptabilité, va croissant. Pierre Plantard, lui, aurait sans doute trouvé que la recherche n’était pas assez « mérovingienne » et aurait déniché un factotum de passage, pas trop regardant bien sûr, pour lui dessiner une géométrie sacrée sur des cartes Michelin et aurait sans aucun doute réactivé son « Prieuré de Sion » de manière à ce qu’il puisse faire un don substantiel pour la restauration du diable décapité dans l’église de Marie-Madeleine... Bref, dans l’attente prochaine d’une telle mascarade et de cette date fatidique de 2084, reprenons pour l’heure notre DeLorean et dirigeons nous vers l’année 1967, car nous avons rendez vous avec un certain… Géraud de Barail.

TEG © – « Chroniques de Mars » No 29, 17 JANVIER 2019 – Numéro spécial Rennes-le-Château.


DEUX LIVRES à découvrir ce mois-ci sur le site des éditions Arqa

Jean-Pierre MONTEILS // « L’Arcane du roc noir »

Thierry E. GARNIER // « L’ABRÉGÉ de RLC »


LES CHRONIQUES DE MARS
- WebZine en Histoire, Tradition, Hermétisme.


Un courrier d’Yves LIERRE à Jean-Pierre MONTEILS

AVANT-PROPOS de L’ÉDITEUR

(...)

De 2009 à 2019, nous reçûmes, Jean-Pierre Monteils et moi-même, plusieurs courriers enthousiastes de lecteurs ayant perçu la dimension initiatique de « L’Île rouge », notamment des correspondances et mails d’un lecteur qui se reconnaîtra ici, Yves D., vivant en Essonne, qui acheta plusieurs livres pour les offrir régulièrement à ses relations amicales. Dans le courant de l’été de l’année 2011, suite à un échange de mails amicaux voire élogieux je reçus même chez moi, en Provence, Michel Vallet qui acheta, lui, vingt-cinq exemplaires de « L’Ile rouge », pour en assurer lui-même la diffusion dans des librairies de l’Aude qu’il avait l’habitude d’approvisionner.

En 2013, un auteur ayant écrit quelques études dignes d’intérêt sur Rennes-le-Château sous le pseudonyme de « Yves Lierre », mais mieux connu sous son nom d’alchimiste opératif dans la voie de Fulcanelli, historien des religions et hermétiste chevronné, nous voulons parler de Patrick Rivière, après avoir lu « L’Ile rouge », se manifesta lui aussi et envoya à l’auteur, via l’adresse des éditions, une lettre particulièrement flatteuse pour ce dernier, nous redonnons ici un extrait de cette lettre pour les lecteurs des Chroniques de Mars.

De « Yves Lierre » à Patrick Rivière - et à tous les autres qui ont aimé ce livre en passe maintenant de devenir culte - merci à tous - nul doute qu’aujourd’hui, alors que nous offrons une seconde vie à « L’Ile rouge », nouvellement réincarnée en « Arcane du roc noir », un autre public, tout aussi érudit que le premier, saura sans aucun doute trouver en ce nouvel opus une passionnante satisfaction littéraire allant bien au-delà d’espérances encore non formulées (1).

* * *

(1) À sa sortie en librairie, « L’Ile rouge » n’eut qu’un seul détracteur en la personne de Philippe Marlin qui s’affirma en présageant une suite au livre en ces termes : « On redoute la suite, qui pourrait s’intituler Bérenger Saunière en Transylvanie. Mais le plus inquiétant n’est-il pas, dans le dernier numéro des « Cahiers de Terre de Rhedae », (2009), cette interrogation élogieuse de Christian Doumergue se demandant si cet ouvrage n’est qu’une simple fiction. Je ne savais pas ce qu’était un polar métaphysique. J’aurais dû garder toute mon innocence. »

De fait, la suite s’appelle aujourd’hui L’Arcane du Roc noir...

Extrait de la Préface de l’Éditeur



UNE LETTRE D’YVES LIERRE à GÉRAUD de BARAIL

En date de la Saint Jean d’Hiver – année 2013

« Il y a quelques jours encore je me faisais la réflexion qu’il était impossible de produire un « roman » ésotérique totalement fondé « traditionnellement », après que le génie du grand Gustave Meyrinck se fût exercé magistralement en cette entreprise ! ...

Aussi qu’elle ne fut pas ma stupéfaction lorsque je lus votre récit au parfum de réelle authenticité traditionnelle ; jusqu’à la justesse des noms à peine voilés des protagonistes, sans compter que le grand initié Bogé de Lagrèze y est aussi à l’honneur.

J’ajouterai que je partage ô combien la pertinence des conclusions auxquelles vous êtes parvenu dans votre méticuleuse enquête (ou plutôt devrais-je dire « en queste »…). Encore bravo pour cette œuvre remarquable dont le caractère fictif masque la poignante réalité du drame qui se déroule dans cette région sacrée...

Yves Lierre »

LES CHRONIQUES DE MARS © WebZine gratuit sur Internet - K2Mars numéro 29 - 17 janvier 2019.



Les Bergers d’Arcadie // Le 17 janvier – Une date bien énigmatique

Thierry E. GARNIER // « L’ABrégé de RLC »

Chroniques de Mars // « Qui est Géraud de Barail ? »

Entretien avec Jean-Pierre MONTEILS // Rennes-le-Château – « De l’Île Rouge au Roc Noir » # 1

Entretien avec Jean-Pierre MONTEILS // Rennes-le-Château – « De l’Île Rouge au Roc Noir » # 2

Entretien avec Jean-Pierre MONTEILS // Rennes-le-Château – « De l’Île Rouge au Roc Noir » # 3

Entretien avec Jean-Pierre MONTEILS // Rennes-le-Château – « De l’Île Rouge au Roc Noir » # 4

Jean-Pierre MONTEILS // « Serpent rouge & Serpent vert » - Une photographie inédite

Thierry E. GARNIER // « L’Arcane du Roc Noir » - Préface de l’Éditeur

Jean-Pierre MONTEILS // « L’Île Rouge » - Préface de 2009

Jean-Pierre MONTEILS // « L’Arcane du Roc Noir » - Préface de 2019

Thierry E. GARNIER // Jean PARVULESCO et « L’Île Rouge »

Patrick RIVIÈRE // Un courrier d’Yves LIERRE à Jean-Pierre MONTEILS

Jean-Pierre MONTEILS // Une photo inédite de la tombe de Paul Urbain de Fleury à RLB en 1965

Jean-Pierre MONTEILS // Une photo inédite du tombeau d’Arques en 1968

Jean-Pierre MONTEILS // Documents inédits - Les cartes messes de l’abbé Saunière

Jean-Pierre MONTEILS // « L’Arcane du Roc Noir » # 1

Jean-Pierre MONTEILS // « L’Arcane du Roc Noir » # 2

Jean-Pierre MONTEILS // « L’Arcane du Roc Noir » # 3


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.