Accueil > Le Blog > Archives 2009, 2010 > 20/12/2010 [ADVENTUS]

20/12/2010 [ADVENTUS]

Le Soleil a rendez-vous avec la Lune et la Lune le sait très bien. L’Avent. Période lente et endormie préparant la venue de la Lumière. Etymologiquement l’Avent du latin « adventus », concerne une période calendaire spécifique de quatre semaines incluant les quatre dimanches précédant la veillée de Noël, nuit bénie entre toutes où, entre un « âne » et un « bœuf », naquit il y a 2010 ans un homme devenu Dieu. Ces quatre dimanches sont d’ailleurs représentés, pour qui respecte la Tradition, par quatre bougies rouges qui ornent nos couronnes de l’Avent, flammes lumineuses à allumer crescendo aux points cardinaux et marquant symboliquement les portes solsticiales et équinoxiales en cette période de quatre fois sept jours.

Cette année, la lune pleine sera conjointe au solstice d’hiver - le 21 décembre 2010. Journée pour laquelle, nous notons qu’entre neuf heures et dix heures du matin (heures locales), la Lune, parfaitement alignée dans l’axe de la Terre et du Soleil, se trouvera derrière la Terre et par conséquent dans son cône d’ombre ; configuration astronomique assujettie à une disposition planétaire exceptionnellement transmutatoire. Ce rendez-vous du Soleil et de la Lune, lors de la nuit la plus longue de l’année, s’opèrera à 29°22 de l’axe Gémeaux-Sagittaire et ce phénomène d’Eclipse se concrétisera, à son orée, pour la France, à l’heure où la Lune se couchera, en Sagittaire. EQVVS - l’archer céleste - symbole unifiant de la cabale et de l’esprit de feu qui couve ardemment sous les cendres du foyer au mitan de l’Hiver décochera sa flèche incendiaire entre les nœuds lunaires.

À seulement quelques décimes degrés des Dioscures et à quatre journées du rayon vert, le trait de lumière lancé à travers le miroir par l’hippanthrope alchimique, comme un basculement de conscience, d’un signe à l’autre, mettra également en évidence, pour qui sait le voir, que la veille au soir, 20 décembre, sera terre d’élection propice et promise aux labours célestiels. Aussi, à quelques heures seulement de l’avènement de l’aegipan marin, gardien tutélaire devant le seuil de la porte du Nord, l’Avent pourra alors être ressenti en totale harmonie avec les éléments distincts et la roue de Fortune. La manifestation principielle bénit ainsi, en son présent, la qualité acquise et les semailles divines, en attendant à l’horizon 2020, que l’humanité en marche, à la lumière de quelques cierges verts, se « plutonise », pour reprendre incidemment le mot d’André Barbault.

Avant est l’Avent.

>[Ze Blog]