[François Schlatter]

Des news sur François Schlatter… Quelle curieuse et bien énigmatique figure que ce François Schlatter, né le 29 avril 1856 à Ebersheim en Alsace, neuvième enfant d’une famille très pieuse ; sourd et aveugle de naissance, il guérira jeune enfant, on ne sait trop comment… par miracle, les prières de sa mère dit-on. Son destin d’Élu exceptionnel débute ainsi, il ne se tarira plus. En 1870, au décès de son père, François décide de devenir cordonnier... En 1884, guidé par celui qu’il nomme « Père », il se fixe à Denver (Colorado) où il débute son ministère de guérisseur, assuré de sa mission. Cette histoire qui nous est racontée par Gil Alonso-Mier a été récemment mise en chanson par Thomas Hine dans un morceau intitulé « Hand of the harper » (la main du Harpeur). C’est à découvrir sur le site du chanteur américain. De son côté notre ami Christian Doumergue, dans le numéro deux de sa revue « Magdala », qui vient juste de paraître, nous propose également un aperçu biographique sur ce personnage étonnant qu’est François Schlatter et pour des informations sur le Net, voir le site déjà réalisé par les éditions.

>[Arqa ed.]

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.