MARIE DE MAGDALA

Oratorio en VII actes de Michel Garnier

SONS – LUMIERE – PARFUMS

« Il existe un lieu sacré, suspendu au-dessus de la forêt… Une grotte, Un ermitage…

Marie Madeleine a vécu, prié et médité dans ce lieu… point de repère de notre temple intérieur.

Marie Madeleine, femme de tous les peuples, de tous les opprimés… Femme Sainte, proche du Christ, initiée par lui, témoin de la résurrection…

Marie Madeleine préserve depuis des siècles un Amour infini, qu’elle ne cesse de communiquer.

Elle est vraiment l’Apôtre des Apôtres, elle est l’équilibre et l’écoute entre Dieu et les Hommes…

Elle est le symbole de cette force d’aimer inaltérable qui transforme tout. »
Michel GARNIER

La résurrection de Marie Madeleine en ces temps d’Apocalypse ne fait aucun doute.

L’Oratorio de Michel Garnier présenté devant quatre mille personnes, il y a deux ans, lors de la réouverture de la grotte de la Sainte Baume le 22 juillet 2002, vient d’être rejoué en programmation mondiale le 16 et 17 avril dernier en la basilique de Saint Maximin. Après l’église de la Madeleine à Paris et prochainement le 22 juillet 2004 dans la Basilique de Vézelay, puis le 17 et 21 octobre 2004 à Pathmos en Grèce, en attendant le concert prévu à la Toussaint 2004 à l’Eglise saint Sulpice à Paris ; c’est à un ravissement de tous les sens que nous invite Michel Garnier le compositeur et parolier de ce spectacle en sons, lumières et parfums.

Un concert d’une exceptionnelle beauté, un bonheur absolu, avec un orchestre de 100 choristes, la voix somptueuse et rayonnante de Pakoune, chanteuse interprète principale de l’Oratorio «Marie de Magdala», assistée de nombreux musiciens ; Isabelle Prince à la flûte, Antoine Sebillotte au hautbois, Ravy Magnifique aux percussions, François Virot aux claviers, Rossitza Milevska à la harpe, Phil le Van à la batterie, Valentine Duteil au violoncelle, tous superbes, sans oublier Marylène Ingremeau et Evelyne Brun chanteuses soprano et bien sûr les chœurs de Magdala et d’Elisabeth Brasseur.

Une mention spéciale aussi, pour Franck Kervella créateur concepteur des effets spéciaux olfactifs qui nous permettent de «voyager» de la Palestine à la sainte Baume, par le biais des huiles essentielles, parfums, nards et encens diffusés tout au long du concert dans la basilique.

Insolite et grandiose que cet Oratorio en VII actes, dans ce haut lieu de pèlerinage depuis le Moyen Age, seul édifice religieux en Provence de la période gothique, à quelques vols d’oiseaux de la Baume sainte, un concert pour entendre le chant des Anges et respirer les parfums du Paradis…

Un concert inoubliable en cette Basilique abritant les reliques de Marie Madeleine, l’apôtre des apôtres.

« Ma Colombe, cachée au creux des rochers,
en des retraites escarpées.
Montre-moi ton visage
Fais-moi entendre ta voix ! »
Cantique des cantiques II-14

TEG – Mai 2004, «la lettre de Thot » – Photographies TEG – Arcadia ©

2217-1.jpg

ACTE I – Jean à Pathmos

L’histoire commence sur l’île de Pathmos en Grèce…

Jean l’Evangéliste, Jean le Bien-aimé écrit de sa grotte quelques pages sur cette femme qu’il a bien connue.

Au même instant un lieu se réveille…

Une forêt reçoit un chant araméen annonciateur de la venue de Marie Magdeleine.

Ce lieu inattendu, c’est la forêt de la Sainte Baume.

Passage dédié à Jean l’Evangéliste

ACTE II – L’enfance de Jésus et rencontre avec Marie Madeleine

Au commencement était le verbe…

Jean nous parle de la Judée au temps des Manuscrits de la Mer Morte, de la naissance de Jésus en Galilée, de son enfance avec Jean-Baptiste et de sa rencontre avec Marie de Magdala.

ACTE III – Entrée de Jésus à Jérusalem

Marie Madeleine rejoint Jésus le jour de son entrée à Jérusalem dans la gloire et la lumière, acclamé par la foule qui témoigne de plusieurs de ses miracles.

Malgré la joie et les chants, Marie Madeleine pressent déjà, en voyant les portes de la ville se refermer, les six jours de sa Passion…

ACTE IV – Arrivée aux Saintes Marie de la Mer

Arrivée en bateau de Marie de Magdala aux Saintes Maries de la Mer ; à ses côtés, Marie Jacobé, Marie Salomé… et bien d’autres…

Evangélisation dans différentes villes et villages.

ACTE V – Arrivée de Marie Madeleine à la Sainte Baume

Arrivée de Marie de Magdala en Provence, puis au massif de la Sainte-Baume.

La nature et les habitants des villages lui préparent une véritable fête.

ACTE VI – Trente ans de vie

Trente ans de prière, de méditation dans la grotte et la forêt.

ACTE VII – L’élévation

Derniers jours à la Sainte Baume…

Marie de Magdala s’éloigne de la plaine, élevée par les anges, qui lui ouvrent le livre de sa vie.

Les anges emmènent Marie Madeleine jusqu’au Saint Pilon.
Rencontre avec le Christ et élévation.

EXTRAITS SONORES
Sur : http://www.mariedemagdala.net/presentation.htm