Le PRIX « GUSTAV MEYRINK », fondé en juillet 2020 par les éditions Arqa, est décerné dans le cadre d’un concours littéraire respectant les fondamentaux de la « littérature fantastique » au sens très large. Le genre abordé dans la nouvelle envoyée par l’auteur dans le cadre de ce concours sera, au choix, l’Anticipation, la Science-Fiction, le Conte initiatique, le Surnaturalisme ou le Fantastique. Placé sous la Présidence d’Honneur de Paul-Georges Sansonetti (Auteur de nombreux ouvrages consacrés à la Tradition Primordiale, Chargé de conférences à l’École Pratique des Hautes Études Sorbonne, Spécialiste de la Littérature comparée aux Mythologies, au Cinéma et aux Arts graphiques), il s’agira pour le Jury, composé de sept membres : Thierry E. Garnier (Président-Fondateur, Directeur des éditions Arqa et auteur d’ouvrages sur la Tradition), Patrick Berlier (Auteur de 26 ouvrages consacrés au Régionalisme, à la Tradition, aux Sociétés secrètes), Rémi Boyer (Auteur, critique littéraire, spécialiste du monde des avant-gardes, de l’Initiation et des Philosophies de l’Éveil), Alain Le Kern ( Auteur, Co-Fondateur de l’Institut Mondial des Sciences Avancées – I.M.S.A), Michel Lamy (Auteur, Spécialiste du Symbolisme, de la Tradition, de l’Histoire secrète en relation avec la Littérature), Pauline Olphe-Galliard (Auteur, Psychothérapeute, Membre du Groupe ALEPH, Fondatrice du « Studio des Mots »), Jean-Pierre Monteils (Auteur, Spécialiste de l’Affaire de Rennes-le-Château et des Sociétés secrètes), de décerner le Prix « Gustav Meyrink » pour la meilleure nouvelle de l’année respectant le sujet donné par les éditions Arqa. Le Prix « Gustav Meyrink » sera attribué chaque année.

*   *   *

Vous êtes auteur(e), écrivain(e), passionné(e) par les Belles Lettres et par le Réalisme fantastique. Vous aimez Nerval, Lautréamont et Maupassant, vous adorez Lovecraft ou Philip K. Dick ! Mary Shelley est pour vous une égérie… Vous considérez Edgar Poe comme un génie, Bram Stoker vous fait frissonner et le spectre de Kafka vous hante dans vos cauchemars… Vous marchez volontiers sur les brisées de Jean Ray ou de Claude Seignolle, alors… ce Concours est fait pour vous ! Vous désirez vous faire connaître, ou être publié par les éditions Arqa, vous désirez participer à notre grand Concours de récits et recevoir le Prix « Gustav Meyrink » créé en cette année 2020. Rien de plus simple, il suffit de prendre connaissance du règlement du Concours, ci-dessous, et nous envoyer votre texte avant le 30 octobre 2020 ! … à vos stylos et à vos ordis ! Le Concours des éditions Arqa est lancé… !

 


MEYRINK et la TRADITION au XXIe siècle

 

« Comment a-t’il pu savoir à quoi je pensais ?
Parfois, on attise avec tant de force ses pensées qu’elles peuvent jaillir et retomber sur le cerveau d’une personne proche, comme des étincelles. »

Gustav Meyrink

 

On ne peut que se féliciter de cette initiative.

Gustav Meyrink est un auteur hautement estimable et l’un des rares grands écrivains à s’être avancé aussi loin et sans la moindre concession sur le chemin initiatique reconduisant à la Tradition primordiale. Celui de ses romans qui m’a le plus marqué (et que je ne cesse de relire) est Le Visage vert. Récit qui baigne dans une atmosphère de fin du monde ou plutôt d’un monde tandis que s’ouvrent, pour le couple élu, les portes d’une éternelle Héliopolis se confondant avec la Jérusalem céleste. Roman terriblement d’actualité pour peu qu’on lise entre les lignes : société en déroute idéologique, escrocs spirituels agis par des forces obscures, émergence d’une sorcellerie tellurique importée d’un autre continent, aspiration à refonder un monde idéal et, par dessus tout, la terre pharaonique apparemment emmurée dans le passé et pourtant solennellement présente à travers les fissures d’une réalité se révélant illusoire.

Le Prix « Gustav Meyrink » permettra salutairement à la jeune génération de relire des pages incitant fortement à s’interroger sur le sens supérieur de l’existence…

Paul-Georges SansonettiPrésident d’Honneur du Prix « Gustav Meyrink »

TWITTER > Partagez et Tweetez cet article > (voir plus bas)


Prix doté de 150 € au lauréat – Publication de la nouvelle primée aux éditions Arqa

10 livres offerts – Interview de l’auteur sur le site des éditions

Article 1 // Le prix « Gustav Meyrink » est un Concours de récits. La participation au concours est gratuite. Un même auteur ne pourra présenter qu’un seul récit. L’auteur devra être majeur et envoyer un texte original, inédit, libre de droit, jamais publié, dans l’esprit de l’Anticipation, de la Science-Fiction, du Conte initiatique, du Surnaturalisme ou du Fantastique, selon son choix. Le concours s’adresse à tous les auteurs – débutants ou écrivains professionnels. Un auteur primé ne pourra concourir qu’une seule fois, (et ne pourra pas se représenter sous la forme d’un spectre ou sous le pseudonyme d’Émile Ajar).

Article 2 // Pour les critères incontournables de sélection du Prix « Gustav Meyrink » de la meilleure nouvelle de l’année, les 7 membres du Jury privilégieront avant toute chose : 1 – La qualité du style. 2 – Le respect du genre littéraire employé à savoir « la nouvelle » avec, de façon privilégiée, une chute appropriée pouvant être surprenante. (Cf., pour exemples : Arthur C. Clarke – « L’Etoile » ou « Le K » de Dino Buzzati).

Article 3 // Le Concours littéraire pour le Prix « Gustav Meyrink » est ouvert pour l’année 2020, du 1e juillet 2020 au 30 octobre 2020. Le prix est doté d’un montant de 150 euros remis au lauréat et les éditions Arqa s’engagent à éditer la nouvelle primée dans la « Collection Millenium », (collection identique à la collection des « Petits carnets de Sagesse », chez Arqa). 1 – L’auteur primé recevra également 10 exemplaires de sa nouvelle lors du lancement du livre. 2 – La nouvelle des auteurs retenus pour lecture par le Jury sera publiée sur le Web, sur le site des éditions Arqa dans le cadre du WebZine des « Chroniques de Mars. »

Article 4 // Une présélection sera opérée entre les mois de juillet et octobre 2020. Les auteurs retenus seront ensuite lus et départagés par les 7 membres du Jury. Le Prix « Gustav Meyrink » pour la meilleure nouvelle 2020 sera décerné au mois de novembre 2020.

Article 5 // L’auteur devra donner un titre à sa nouvelle. – (Ce titre pourra être retenu, ou changé par les éditions Arqa pour l’édition de la nouvelle primée). La Nouvelle devra être écrite en français et faire entre 5 & 6 pages, en Times, corps 12. L’envoi s’effectuera en fichier Word, non paginé, par mail à arqa[arobase]editions-arqa.com. A la fin du fichier Word et de la nouvelle figureront les mentions suivantes : Nom et prénom de l’auteur, adresse électronique, adresse postale, numéro de téléphone.

9999-14.jpg

Article 6 // Pour l’année 2020, le thème imposé qui devra être traité dans la nouvelle envoyée sera « Le Monde d’après ».

Article 7 // Pour l’année 2020, la nouvelle envoyée par l’auteur devra commencer par la phrase suivante : « Dans le monde d’après des ombres assagies croisaient en silence, à la volée, de drôles de personnages mutiques aux regards luisants et pénétrants – pour quelles raisons ces lumières sombres à l’horizon déclinaient-elles maintenant avec tant d’incidence ? »

Article 8 // L’auteur primé autorise les éditions Arqa à publier sa nouvelle sans contrepartie financière autre que le montant du Prix reçu. Les auteurs retenus, sélectionnés en dernier lieu parmi la totalité des envois reçus autorisent les éditions Arqa à présenter leurs nouvelles sur le WebZine des éditions sans contrepartie financière. Le fait de participer à ce Concours implique l’acceptation de ce règlement.

Article 9 // Les informations privées recueillies par les éditions Arqa dans le cadre de ce présent Concours de récits restent totalement confidentielles et ne peuvent être cédées ou vendues à des tiers, à des fins mercantiles.

Article 10 // Le règlement de ce Concours peut être adressé gratuitement à toute personne qui en fait la demande avant la clôture du concours à son adresse e-mail.

999_bandeau.jpg


bandeau_pb.jpg