Accueil > Le Blog > Archives 2009, 2010 > 14/02/2010 [Nouveau X-Prize]

14/02/2010 [Nouveau X-Prize]

Le thème actuel le plus actif en recherche informatique n’est pas, comme vous pourriez le croire, la vision en 3D sur nos ordinateurs, les tablettes tactiles ou les mémoires holographiques. Non, rien de tout ça ne serait nécessaire si l’ordinateur pouvait directement être connecté.... au cerveau ! Fini les écrans, les claviers, les souris, les lunettes 3D et autres accessoires matériels, une petite connexion en prise directe avec vos neurones et vous êtes dans la matrice ! Ce qui est un lieu commun de la science-fiction cyberpunk depuis Neuromancien est l’objet d’un « X Prize », prix de dix millions de dollars qu’offre la célèbre fondation pour la première interface entre un ordinateur et le cerveau humain. Ray Kurzweil vous en parle de façon absolument passionnante en video ici (mais hélas en anglais) lors d’un atelier au non moins célèbre MIT. On en a souvent imaginé diverses versions depuis les plus gores, dans Matrix et son petit trou à l’arrière de la tête, jusqu’aux plus softs, comme dans Avatar avec son espèce de scanner autour du corps. Comment sera la première interface à gagner le prix ? Je dois vous avouer que je suis extrêmement impatient de voir ce qui sortira du cerveau fécond des savants fous... Je commence d’ailleurs déjà à faire des économies pour pouvoir m’acheter le premier iBrain ! Certes, les premiers essais datent de quelques années, avec cet homme qui pilotait un train électrique en se mettant dans des états de conscience différents. Il y a aussi eu ces aveugles à qui l’on a permis de « voir » pendant quelques temps en connectant une caméra directement à leurs neurones de la vision. Tout récemment, on a de même pu communiquer avec des patients en état végétatif en leur demandant de penser à une partie de tennis pour oui et à une ballade en ville pour non ! On s’est aperçu ainsi qu’une bonne proportion de patients dans le coma étaient en fait conscients en permanence mais incapables de communiquer. J’imagine à peine la torture qu’ils ont dû endurer pendant parfois plusieurs dizaines d’années et le bien être que pourrait leur apporter ce nouveau moyen de communication avec leurs proches. J’imagine hélas tout aussi bien ce que l’on pourrait en faire avec des intentions moins louables... De toute façon, comme le disait un futurologue célèbre, quoi qu’on fasse, le premier secteur à utiliser toute nouvelle invention est l’industrie du sexe ! >[Madmacs]