Accueil > WebZine > Lettre de Thot – Archives – Best of > 2007 > La Lettre de THOT - Franck Daffos

La Lettre de THOT - Franck Daffos

* * *

De l’audace encore de l’audace !

« Toute la Vie est belle,
il suffit de l’aimer… »

Maurice Magre

Franck Daffos est né le 27 décembre 1953 à Toulouse, cent un ans jour pour jour exactement, après le décès du Père Joseph Chiron à Notre-Dame-du-Cros, et donc l’année de la disparition de Marie Dénarnaud... Très jeune, il décide d’arrêter ses études, (Sup de Co et études de Droit), pour se consacrer à l’entreprenariat et entrer très tôt dans la vie active. Il démarre sans un sou en poche, mais bien vite démontre sur le terrain toutes ses qualités et son savoir faire…

Ce doux géant qui cultive savamment la devise templière « être un agneau pour ses amis, un loup pour ses ennemis », a le verbe haut et la parole astringente… (Méfiance à l’inconscient qui lui chercherait querelle, les réponses sont cinglantes et ne se font pas attendre…) Amateur éclairé de livres oubliés et de tableaux anciens, passionné par l’Histoire et les « vieilles pierres », Franck Daffos a restauré de ces mains plusieurs anciennes demeures du sud-ouest. Ce touche-à-tout de talent fut également un fervent amateur de courses automobiles… il a participé durant plus de quinze années à de très nombreux rallyes raids, de première importance, tel le Paris Dakar entre autres (1)…

L’histoire de Rennes-le-Château est connue dans sa famille depuis toujours, pourrait-on dire, il y eut un abbé Daffos curé de Villarzel-Cabardés (prés de Caunes-Minervois) du temps des abbés Boudet et Saunière. Cet abbé Daffos a d’ailleurs bien connu ses deux confrères à crucifix, puisqu’il est cité dans les cahiers de comptabilité de Saunière, lui-même ! Il existe même un Jean Daffos, notaire dans les années 1670, retrouvé récemment dans des archives concernant le diocèse d’Alet !

Venu pour la première fois à Rennes-le-Château, fin mai 1968, Franck Daffos est devenu en 2005, avec son livre Le Secret dérobé, un personnage incontournable du mystère de Rennes. Nous signalions les premiers, dès décembre 2005, dans notre introduction à l’ouvrage de Christian Doumergue – L’Affaire de Rennes-le-Château (2) à quel point cet ouvrage nous était apparu comme excessivement important : « Franck Daffos, dans un ouvrage récent, s’emploie à soulever et de fort belle manière, un coin du voile pourpre. À la convocation de l’Histoire, pour une fois le talent est au rendez-vous et les révélations aussi, toutes choses qui commençaient à manquer, à force de banaliser les mots… Un livre tout à fait essentiel - dont semble-t-il le petit landernau rennais n’a pas encore pris toute la mesure - pour accéder à une compréhension plus holistique de « l’Affaire de Rennes ». Une clef majeure. Un des très rares auteurs à avoir écrit sur ce sujet et qui restera dans l’Histoire », écrivions-nous alors.

C’est toujours ce que nous croyons, et même plus.

Alors que rajouter à ce portrait tracé à grands traits et en silhouette ?

Une chose toute simple.

Franck Daffos est un ami qui nous est cher.

La Lettre de Thot - juillet 2007 © & DR.

(1) En 1990 dans un Range-Rover aux couleurs de « Leclerc », accompagné de Raoul Raymondis, un descendant de la grande famille médiévale des Raymondis, ça ne s’invente pas, Franck Daffos gagne une manche du Championnat du Monde des rallyes-raids, au Portugal. En 1992, avec un Range-Rover « Matin bleu », sur le mythique Paris-Le Cap, le plus long « Dakar » jamais organisé, (il avait duré un mois), de Paris au Cap en Afrique du Sud ; avec un Range-Rover strictement de série et sans aucune assistance, Franck Daffos se retrouve premier pilote privé, dans sa catégorie, juste derrière les voitures d’usine...

(2) Christian Doumergue – L’Affaire de Rennes-le-Château, Arqa édition, 2006.

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.