ARCANES POLAIRES – SYMBOLES de la SCIENCE SACRÉE

Paul-Georges Sansonetti est un auteur d’exception, né le 7 décembre 1941, universitaire de formation, diplômé en Sciences Religieuses, il a été chargé de conférences durant huit années à l’École Pratique des Hautes-Études à la Sorbonne (EPHE), spécialiste de la littérature comparée aux Mythologies, au Cinéma et aux Art graphiques, il est l’auteur de nombreux ouvrages de grande érudition traitant avec une analyse originale tous les domaines spirituels issus de la Tradition Primordiale. Dans le cadre de la sortie de son livre « Arcanes Polaires – Symboles de la Science sacrée », publié ce mois-ci aux éditions Arqa, Paul-Georges Sansonetti a bien voulu, dans un long entretien qu’il nous a accordé, répondre en détails à toutes les questions que nous lui avons posées pour notre WebZine des « Chroniques de Mars ». Nous le remercions ici vivement, au nom de tous nos lecteurs, de toutes ces précisions essentielles sur la Tradition pérenne et de son aimable collaboration.

Thierry E. Garnier // Les Chroniques de Mars © – mars 2020.

 


Les Chroniques de Mars // Le titre de votre nouveau livre : « Arcanes polaires », fait évidemment référence et hommage au titre « Arcanes solaires » de Jacques Breyer, qui reste pour moi, sans aucun doute, le plus grand métaphysicien de la seconde moitié du XXe siècle – à cet égard le titre de votre dernier livre est vraiment bien choisi. Dans votre nouveau livre, « Arcanes polaires – Symboles de la Science sacrée », publié chez Arqa, vous balisez de façon remarquable un champ d’action structurant les différents sujets qui composent fondamentalement la Tradition « primordiale » – terme cher à Guénon, encore lui – dans des concepts très reconnus, comme celui de la « Tradition polaire », par exemple, pouvez-vous nous expliquer ce que ces termes de « Tradition polaire » recoupent exactement… ?

Paul-Georges Sansonetti // J’ai, jadis (dans les années 1974-75), rencontré Jacques Breyer. Un chercheur passionnant qui a également participé à une revue rassemblant des personnes versées dans l’ésotérisme maçonnique de haut vol et la pensée scientifique. Puisque, selon ce groupe, existaient des Arcanes solaires, il devait aussi exister des Arcanes polaires. « Arcane », en latin, signifie « secret », « mystère », « chose cachée ».

Or c’est la même définition que l’on donne au mot « rune ». Il y a un prodigieux mystère qui émane du Pôle. Pas seulement de ce territoire ultime du monde que les avions ne peuvent survoler pour des raisons techniques, mais de ce que, géographiquement et métaphysiquement, signifie ce mot : un point ultime de convergence, de concentration, de focalisation et qui, inversement, suscite des « émanations spirituelles », un rayonnement.

Dans le domaine de l’ésotérisme bien compris, le Pôle connote les notions de rassemblement et d’immuabilité. Mais, surtout, avec le Pôle et le « Centre suprême » nous sortons de la doxa darwinienne de l’évolution de l’Humanité.

Fini le poster montrant le simiesque préhominien qui, au cours des millions d’années, se redresse progressivement pour arriver au jeune cadre d’une startup, ordinateur au bout des doigts. Il y a un cycle – ici intervient la fameuse doctrine dite des quatre Âges – marqué par des étapes involutives. L’« état (au double sens de société organisée et de l’ensemble de ce qui constitue une personne) polaire » d’une partie du genre humain est consubstantiel  à  ce qu’on nomme « l’âge d’Or ».

Nous y reviendrons puisqu’il sera question d’un ouvrage du professeur Régis Duteil. Pour faire simple disons que plusieurs grandes civilisations antiques énoncent qu’au commencement de ce cycle – il y a 60.000 ans, si l’on recoupe plusieurs données – une supra-humanité se serait épanouie sur un continent occupant le nord du monde ayant pour climat un éternel printemps. Le Groenland, l’Islande, le Spitzberg, l’archipel François-Joseph en seraient des reliquats. Une chaîne de montagnes, comparable aux Alpes, existe sous les glaces du Pôle nord. Il s’agit de la « dorsale Lomonossof », du nom du géographe russe qui en est le découvreur. Pour le monde grec antique, ce territoire se serait dénommé Hyperborée (« ce qui se situe au-delà de Borée », cette dernière dénomination désignait le nord).

Là aurait existé un peuple demeuré en âge d’Or, non astreint au vieillissement et doté d’une grande sagesse. Second exemple, l’Inde védique parlait d’un continent, appelé l’Île Blanche, situé au pied d’un mythique mont Meru figurant le Pôle et qui est la demeure de Vishnu, le protecteur du monde ; donc l’entité  (le « Principe », au sens guénonien) manifestant ce qui maintient le Dharma (l’ordre régissant toute chose). On perçoit la proximité entre un savoir fondamental élaboré dans le « Centre suprême » et l’autorité divine (Vishnu) garante de l’épanouissement d’une civilisation.

Par « Tradition primordiale », formule que l’on doit à René Guénon, c’est l’ensemble des données essentielles constitutives du « Centre suprême » et émanées de ce lieu. Difractées en d’innombrables symboles, mythes et légendes, expressions religieuses ou pratiques initiatiques diverses (comme l’alchimie), ces données sont autant de matériaux constitutifs de cette Tradition perçue comme « primordiale », au double sens d’ « originelle » et d’ « essentielle ». Émanée du continent hyperboréen, la « Tradition primordiale » mérite évidemment le qualificatif de « polaire »…

 (à suivre…)

 INTERVIEW – Thierry E. Garnier avec Paul-Georges Sansonetti – © K2Mars – Mars 2020.


ENTRETIEN avec Paul-Georges SANSONETTI // PARTIE 1 # – Arcanes Polaires – Aperçus biographiques

ENTRETIEN avec Paul-Georges SANSONETTI // PARTIE 2 # – Arcanes Polaires – De Jacques Breyer à la Tradition Primordiale

 


888-47.jpg

THESAVRVS // Agneau – Air – Alpha – Alphabet grec – Alphabet romain – Âne – Ange – Année solaire – Anthropologie – Apocalypse – Argent – Art poétique – Astronomie – Berger – Bible – Boaz – Bœuf – Carl-Gustav Jung – Carré – Cartographie céleste – Cène – Cercle – Chiffres – Christ – Cœur – Couleurs – Coupe Coutumes – Croix – Cromlech – Cycle lunaire – Désert – Divinations – Dolmen – Dragon – Eau – Etrusques – Feu – Figures – Formes – Gestes – Graal – Hébreux – Histoire – Jakin – Lion – Mains – Mégalithes – Menhir – Mère – Miel – Montagne – Myrrhe – Mythes – Mythes fondateurs – Nature des symboles – Nombres – Nombres – Omega – Or – Pain – Paradis – Phénicien – Poissons – Pythagore – Pythagorisme – Religions – Rêves – Runes – Sang – Sel – Serpent – Signes – Soleil – Souffle – Sumbolon – Symboles – Symboles chrétiens primitifs – Symboles dans la Bible – Symbolisme – Taureau – Temple – Terre – Tradition – Triangle – Veilleur – Vin – Zoé //