Un DOSSIER à découvrir ce mois-ci sur le SITE DES ÉDITIONS ARQA – Partie IV

IV – Quand Michel Vallet est confronté à un constat d’huissier qui le met en cause

« Rennes-le-Château – c’est un asile à ciel ouvert… »

Jean-Luc Robin

 *   *   *

« Le Trésor qui rend fou », le best seller de Franck Daffos publié chez Arqa vient de passer en ce début d’année le cap des 2000 exemplaires vendus, ce qui le place parmi les « Tops » des meilleures ventes de livres pour nos éditions. (Voir également sa vidéo sur Youtube, ARSÈNE LUPIN – GENTLEMAN CAMBRIOLÉ, pour 2400 vues). Michel Vallet alias « Pierre Jarnac » ou « J’arnaque » – c’est selon, figure en très bonne place dans cet ouvrage – et pour tout dire à la place centrale de ce livre implacable où pour une fois toutes les vérités sont bonnes à dire… Un livre sérieux et documenté qui, mieux qu’un bon polar, permet de passer un très bon moment dans ce confinement qui s’éternise ! (Vous trouverez ce livre en promotion ce mois-ci à – 30%,  20 € au lieu de 28 €, sur le site d’Arqa). Pour fêter cet anniversaire nous avons décidé d’un commun accord avec l’auteur de mettre en ligne sur Internet ce que l’on nomme habituellement « les bonnes feuilles » de cet ouvrage de manière à mieux faire connaître des pans entiers d’une personnalité qui le nécessite… En effet, il est peu de dire que le chercheur Michel Vallet semble parfois souffrir, par à-coups, de dédoublement de la personnalité.

Parfois reconnu à juste raison comme un chercheur historique pour ce qui concerne l’affaire de Rennes-le-Château – dans nombre de cas de figure, on s’aperçoit aussi que le personnage est également capable du pire, c’est-à-dire de l’accaparement de biens d’autrui, sans leur consentement, autrement dit de « vols », au sens légal du terme (Article L. 121-1), quand il ne s’agit pas de menaces de mort, nous aurons à en reparler. Ce mois-ci, on retrouve en effet plusieurs documents dont nous sommes les légitimes propriétaires selon les copyrights en vigueur (Arqa éditions ©), volés sur notre site et mis sans vergogne sur la page Facebook de Michel Vallet ainsi que sur son site Internet – sans notre accord – hors contexte bien entendu, et avec le dénigrement imbécile qui va avec de la part de cet auteur inconséquent comme nous l’ont signalé très amicalement plusieurs internautes. On reconnait bien là le personnage ambivalent et ambigu que nous connaissons tous. Nous aurions pu évidemment glisser (comme nous le faisons d’habitude) et en rester là, si ce n’est que Michel Vallet est coutumier du fait. Il faut savoir y mettre un terme. En ce qui concerne également les documents publiés le 23 mars 2020 sur le Net par Michel Vallet, relatifs à notre auteur Didier Hericart de Thury, (voir L’Or de Rennes co-écrit avec Franck Daffos, chez Arqa), dont le légataire universel est Franck Daffos, (légitimé par acte notarié selon un document testamentaire dûment signé de la main de Didier Hericart de Thury, peu avant sa mort le 30 mai 2015), il semble inutile de dire, qu’en la matière, la famille de Didier Hericart de Thury (en tant qu’ayant-droits légaux sur la mémoire de Didier), ainsi que Franck Daffos (en tant qu’héritier du travail de chercheur de cet auteur) sont à consulter de façon évidente, en préalable, pour toute exploitation de toute sorte, commerciale ou autre, qui concerne de près ou de loin cet héritage. Dans tous les cas, las de cette schizophrénie, deux auteurs des éditions Arqa, et pas des moindres, ont décidé ce mois-ci de faire valoir leurs droits de réponse sur notre site.

Thierry E. Garnier – Les Chroniques de Mars © « Affaires classées »Mars 2020.


Dans le milieu de l’édition des ouvrages consacrés à Rennes-le-Château, Franck DAFFOS est considéré comme un poids lourd et sans aucun doute comme un des meilleurs spécialistes du Mystère. Tous ses ouvrages sont d’ailleurs des best-sellers ce qui éveille notamment la convoitise et la jalousie de beaucoup. De nombreuses amitiés mais aussi inimitiés largement entretenues par un caractère haut en couleur et une faconde au vocabulaire abrasif en font une des personnalités les plus marquantes de notre période moderne pour ce qui concerne l’affaire. Que l’on aime ou que l’on n’aime pas Franck Daffos, une chose est sûre les avis sont tranchés sur cette personnalité attachante aux foucades redoutables.

777-90.jpg

Franck DAFFOS a développé avec son ami Didier Hericart de THURY aux éditions Arqa, dans la collection « Les Chroniques de Rennes-le-Château », 6 TOMES déjà parus, une véritable recherche consacrée à ce mystère si impénétrable. Chacun des ouvrages publiés correspond à une analyse fouillée d’une thématique abordée et resitue à chaque fois « L’Affaire de Rennes » dans un contexte historique ancien ou dans une actualité récente – dont il est parfois l’acteur principal…

L’AFFAIRE des CARNETS – Réponse à Octonovo – Nouvelle édition – Texte intégral

Le SECRET dérobé

Le PUZZLE reconstitué

L’OR de RENNES – Quand Poussin et Teniers…

Le TRÉSOR qui rend FOU – Ma vérité sur le Pech d’En Couty

ARSÈNE LUPIN – Gentleman cambriolé

For privacy reasons YouTube needs your permission to be loaded. For more details, please see our Politique de confidentialité.
I Accept


Des jeux de mots de l’Almanach Vermot à la sombre réalité des faits…

 

____________________________

 

« – Mais dis-donc…, on est tout de même pas venu pour beurrer les sandwichs ! »

Les Tontons flingueurs

 

*   *   *

Notre web-polar, en jaune et noir, continue de belle manière cette semaine avec la divulgation d’un document inédit. Bien sûr, nos lecteurs des Chroniques de Mars arrivés au mitan de notre étude commencent maintenant à comprendre la manière de fonctionner de Vallet-Jarnac (nous y reviendrons), parler d’autres choses sur son blog, en salissant les chercheurs, pour ne jamais répondre à l’essentiel. Sur le fond du Dossier : #1, #2 & #3 des « Affaires classées » le concernant, comme sœur Anne nous ne voyons toujours rien venir. Allez Jarnac, un peu de courage, il faut répondre maintenant autre chose que des jeux de mots tirés de l’Almanach Vermot.

Ce que tout le monde attend à vrai dire ce sont les explications de Michel Vallet, claires et très précises, sur ses totales responsabilités dans toute cette affaire ; mais, à cette heure, après un mois plein de mise en ligne sur Internet force est de constater qu’il n’y a toujours aucune explication de sa part, strictement aucune réponse à nos demandes répétées et à nos articles – et cela tous les internautes de passage ne peuvent que le constater. En ce qui concerne les menaces de mort à l’égard de Franck Daffos, rien, silence total ; de même sur sa responsabilité avérée et bien peu reluisante dans l’affaire du Pech d’En Couty, toujours aucune réponse…, etc. Dans l’attente d’un réveil hypothétique mais salvateur de sa part, nous reprenons donc le cours normal de notre debunking. Pour cette semaine, concernant l’affaire Vallet-Jarnac, nous continuons à alimenter le volumineux Dossier « Affaires classées » avec un Scoop et présentons un DOCUMENT INÉDIT, (plusieurs extraits d’un document officiel de sept pages), qui va permettre de comprendre, en profondeur, tant au plan moral que légal, pourquoi l’attitude de Vallet-Jarnac envers Didier Hericart de Thury est aujourd’hui particulièrement scandaleuse puisqu’en mettant sur Internet, volontairement et illégalement, des documents d’archives dont il n’a pas la jouissance officielle autorisée par la Loi, de fait il dépossède ainsi les ayant-droits de leur autorité légale à savoir : Franck Daffos, la famille de Didier Hericart, et ce selon un acte notarié en date du 30 novembre 2014, relatif à l’héritage de Didier Hericart de Thury.

Thierry E. Garnier – Les Chroniques de Mars © « Affaires classées » – Mai 2020.

_________

À l’heure où nous nous faisons traiter de « papis » par un monsieur bien plus âgé que nous, ce sont plutôt les tontons flingueurs qui entrent en scène…

Nous avons reçu de nombreux mails enthousiastes (et parfois sarcastiques) sur les enregistrements à venir de Jarnac effectués par Didier Hericart de Thury, nous y reviendrons prochainement.

« Affaires classées » # 5 // Avec un bonus la semaine prochaine, suite à une correspondance privée arrivée au courrier des lecteurs.


Didier Hericart de Thury se méfiait de son vivant de Vallet-Jarnac bien plus que du Coronavirus et, compte tenu de ce qu’il pressentait advenir de sa part, il avait pris les devants et surtout toutes ses précautions légales pour que dans l’avenir ses recherches ne puissent pas être volées par des pilleurs de tombes.

Voulant se prémunir de cela, par rapport à Jarnac-Vallet principalement, il déposait le 10 novembre 2010 chez un Huissier de Justice, en compagnie de Franck Daffos, un document de 7 pages qui authentifiait ses propres recherches et qui le protégeait de tous vols et exactions par la suite.

C’est ce document inédit qui est reproduit aujourd’hui. De le sorte, la divulgation sur Internet, en 2020, de documents d’archives appartenant à Didier Hericart de Thury et dont Jarnac ne peut en aucun cas être le bénéficiaire après le décès de Didier Hericart de Thury, sans l’autorisation écrite des ayant-droit légitimes (Franck Daffos et la famille de Didier Hericart de Thury) permet selon cette forfaiture et grâce aux documents signés par cet auteur devant Notaire et Huissier de poursuivre de manière judiciaire le vol de documents et l’exploitation commerciale de Vallet-Jarnac, via son site marchand sur Internet.

K2M.


DOCUMENTS INÉDITS


UN DOSSIER BEAUCOUP PLUS FORT QU’UN POLAR !

QUAND LA RÉALITÉ REJOINT LA FICTION

___________________

(…)

Afin d’éviter toute fatigue cérébrale qui pourrait être fatale à mes contradicteurs, qu’ils se donnent la peine de lire les quelques documents présentés ici – (ci-dessus). Ils y constateront que Didier était en plein accord avec moi, et que je suis resté bien en deçà de sa colère à l’encontre de celui qu’il appelait l’imposteur ou le coucou de Rennes-le-Château, puisqu’il ne savait que faire son nid dans les découvertes des autres.

– UN TEXTE de FRANCK DAFFOS –

Tout d’abord un constat d’huissier, établi conjointement en date du 10 novembre 2010, donc bien avant la traîtrise de Vallet…

En voici quelques extraits – (voir ci-dessus).

Ce constat n’est pas unique. Nous avons conjointement avec Didier déposé chez plusieurs hommes de loi d’autres documents qui pourraient bien sortir un jour si Michel Vallet s’entête à déclarer des guerres qu’il n’a pas les moyens de gagner.

Didier tenait aussi parfois une sorte de journal dont il m’a fait, avec toutes ses archives, son légataire. Certains passages sont éloquents quant à l’estime qu’il portait à Vallet après 2008. Ainsi en voici un passage daté de fin 2009 qui relate un week-end d’anthologie, ayant pour but le repérage de chemins de croix Giscard. Initialement nous devions y aller tous les deux seuls avec Didier comme nous l’avons si souvent fait. Mais étant empêché au dernier moment pour des raisons professionnelles et ne pouvant donc accompagner Didier qui ne conduisait pas, ce dernier se résolut de demander à Vallet.

Extraits concernant la sinistre année 2011 de la main de Didier :

– 5 Mai // dernière expédition avec M. Vallet – il laisse entendre qu’il va publier sur Poussin bien plus tôt que nous le pensons.

– 13 Juillet // parution de L’Or de Rennes.

– 24 juillet // Judas l’Iscariote.

– 31 Août à 7h 51 // Judas l’Iscariote nous menace de son suicide (139).

On voit que le sobriquet de « Judas Iscariote » appliqué à Vallet n’est pas de moi…

(à suivre…)

Franck DAFFOS – ARQA éditions © Les Chroniques de Mars – 2020 – RLC // Enquêtes, investigations, scoops documents inédits…. – Le TRÉSOR qui rend FOU « Les bonnes feuilles » – (extrait du livre, page 143).

IV – Quand Michel Vallet est confronté à un constat d’huissier qui le met en cause


VOIR AUSSI L’ARTICLE d’ARONNAX //

Quand un commandant de Police et un écrivain de polars à succès se livre…

Les CHRONIQUES de MARS – « AFFAIRES CLASSÉES » // Docteur Vallet & Mister J’arnaque # 1


DURANT LE CONFINEMENT, LES ÉDITIONS ARQA CONTINUENT

D’ACHEMINER VOS COMMANDES DE LIVRES AU QUOTIDIEN…

passez directement votre commande sur le site


MICHEL VALLET 2020 – LE DOSSIER « AFFAIRES CLASSÉES » 2.0

– sortie Juillet 2020 –

I – François LANGE – Quand Aronnax recadre Michel Vallet

II – Franck DAFFOS – DOCUMENTS INÉDITS (SCOOP – Rapport de Police )Quand Michel Vallet menace de mort son entourage

III – Franck DAFFOS – Quand Michel Vallet pille 5 ans après sa mort les découvertes de Didier Hericart de Thury

IV – Franck DAFFOS – DOCUMENTS INÉDITS – Quand Michel Vallet est confronté à un constat d’huissier qui le met en cause

V – Franck DAFFOS – Quand Michel Vallet tente de se suicider sur l’île de Madère…

VI – Franck DAFFOS – Quand Michel Vallet fait de la spéléologie au Pech d’En Couty

VII – Franck DAFFOS – Quand Michel Vallet publie « la photo » de l’abbé Boudet

VIII – Franck DAFFOS – Quand Michel Vallet dérobe à Didier Hericart de Thury « Le Catalogue Giscard » à des fins mercantiles

IX – François LANGE – DOCUMENTS INÉDITS – Quand Vallet s’égare lourdement – ou la vérité sur « l’homme en noir » de Rennes-le-Château (« Affaires classées » Tome I)

 

Une nouvelle collection chez Arqa // Enquêtes, investigations, scoops, documents inédits…


Bandeau_K2M-3.jpg